Les suggestions pour le site-web du Paris Consortium, réseau francophone des études coréennes

Le résumé des suggestions pour le site-web du Paris Consortium, projet  « réseau francophone des études coréennes » subventionné par l’Academy of Korean Studies (AKS, 한국학중앙연구원), proposées par Eunjoo Carré-Na dans sa présentation « Documentation et Valorisation des études coréennes »  à l’Atelier du Paris consortium, le 7 octobre 2011 à l’Université Paris 7

 1. Documentation

1.1. Gestion de ressources numériques :

 de créer un vrai portail fédératif pour héberger et gérer les accès aux ressources électroniques réservées, comme ce qui est fait par la plupart des bibliothèques centrales des universités coréennes et américaines.

Mais pour cela, il faudrait d’abord nous assurer de la longévité de Paris Consortium. Et puis le Parisconsortium doit déterminer d’une manière explicite, qui sera les ayants-droit.

 1.2. Veilles scientifiques collectives :

 Les spécialistes franciphones sur la Corée font leur propre veille avec leur propre outil que chacun a choisi à son goût, et chacun partage une partie de leur veille via une page web comme « Cléo Radar ».

 2. Valorisation 

2.1. Valorisation des produits scientifiques :

Par rapport à la politique de l’archive ouverte, Paris-consortium pourrait offrir via son site-web l’hébergement de certains documents ou produit de recherche à partager dans une communauté réduite.

2.2. Numérisation des archives et des documents primaires :

de numériser des anciens livres comme les ouvrages de M. Courant, et des documents primaires comme les films de M. Guillemoz et les manuscrits d’Akiba Takashi. Quant à cette suggestion on pourrait en faire un projet pour ANR Corpus. L’obtention d’un ANR corpus donnera au Paris consortium la reconnaissance du milieu scientifique français.

Mais pour ce service, Paris consortium devrait définir et décider le contenu à mettre dans ce futur site-web, et puis il faudrait un vrai soutien informatique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire