Catégorie : Publications

0

Les suggestions pour le site-web du Paris Consortium, réseau francophone des études coréennes

Les suggestions pour le site-web du Paris Consortium, proposées par Eunjoo Carré-Na à l’Atelier du Paris consortium, le 7 octobre 2011 à l’Université Paris 7.

1. Documentation

1.1. Gestion de ressources numériques

1.2. Veille collective

2. Valorisation

2.1. Valorisations des produits scientifiques

2.2. Numérisation des archives et des documents primaires

0

« De «la campagne» à la «capital» : Essai sur la place des lettrés des «familles illustres de la capitale» (京華世族) dans l’histoire socio-culturelle de la Corée du XIXe siècle »

Article écrit par Daeyeol Kimin Martine Prost (ed), Cahiers d’études coréennes : mélanges offerts à Marc Orange et Alexandre Guillemoz. N° 8, Collège de France, 2010. pp. 271-280.

0

Une réflexion sur la veille en recherche scientifique

Ce document présente la page web du service de documentation du Centre Corée de l’EHESS. C’est le produit de 2 ans de tâtonnement et de bricolage motivés par le besoin de répondre aux demandes des membres du centres et par le manque de soutien technique. Ce n’est pas un travail d’un spécialiste en informatique. Ce document  témoignera  une expérience d’une simple documentaliste de 1ère génération qui n’a pas pu avoir de soutiens técheniques, mais malgré cela qui a tenté d’offirir un service de veille documentaire scientifique.

0

« Coopérations coréennes, 1998-2008 »

Sous la responsabilité de Valérie Gelézeau

Critique internationale N° 49, Presse de Science Po, Paris, 2010

Séparées depuis plus de cinquante ans par l’une des frontières les plus hermétiques du monde contemporain, les deux Corées ont évolué vers le rapprochement au cours des années 1990. Ce mouvement a connu son apogée avec la « politique du rayon de soleil » lancée en 1998, qui a mené aux deux sommets historiques de 2000 et 2007 et suscité pendant une dizaine d’années plusieurs projets de coopération. Les plus connus, le complexe industriel de Kaesõng et la zone touristique du Mont K?mgang, ont même conduit à l’ouverture restreinte de la frontière. En 2008, pourtant, celle-ci s’est refermée, et les deux États sont entrés dans une nouvelle phase de tensions. Que s’est-il donc passé dans la péninsule entre 1998 et 2008 ?

0

La chamane à l’éventail : récit de vie d’une mudang coréenne

Auteur:
Alexandre Guillemoz

Imago, 2010

Le chamanisme demeure aujourd’hui encore très vivant en Corée du Sud et.

Dans toutes les classes sociales, on a recours à ses pratiques pour des buts aussi divers qu’inaugurer un commerce. empêcher un divorce ou accompagner un défunt… Au fil des ans. grâce à son expérience de terrain, l’ethnologue Alexandre Guillemoz a pu nouer un lien privilégié avec une mudang, une chamane, surnommée Puch’ae (l' » éventail « ). Cette dernière, le considérant comme son  » fils adoptif « , entreprend de lui raconter sa vie.

De façon tout à la fois drôle et touchante. Puch’ae retrace son enfance difficile à la campagne, ses fiançailles à l’âge de douze ans, les aléas de sa vie de couple, puis son apprentissage de chamane en pleine guerre civile. Elle décrit ses visions et ses relations avec les Esprits, explique ses rapports avec ses  » invités « . ses clients. établis lors du rituel. le kilt. lorsqu’elle officie. munie de son éventail, de ses sonnailles, de son tambour et de ses couteaux.

Après ce récit de vie, Alexandre Guillemoz s’interroge sur l’incroyable liaison que cette vieille femme illettrée. mais subtile et intuitive, sut tisser avec lui, année après année. jusqu’à le convaincre d’organiser, sous sa direction, la première cérémonie chamanique en France. Entre deux cultures, cet ouvrage à deux voix nous offre ainsi l’histoire d’une étonnante et authentique rencontre

0

La Corée du Choson : 1392-1896

Auteur:
Francis Macouin

Les Belles lettres, 2009

Le royaume ermite : ainsi les Occidentaux dénommaient-ils la Corée au XIXe siècle, qu’ils confondaient souvent avec la Chine ou le Japon. Il y régnait toutefois une dynastie, alors vieille de plus de quatre siècles, qui avait choisi le confucianisme comme idéologie et édifié selon ses conceptions un état original, le Choson. Cette petite terre du bout du monde, secrète et mystérieuse, mérite d’être considérée comme l’une des grandes civilisations de l’Asie lointaine.

Les Guides « Belles Lettres des Civilisations » proposent un voyage dans le temps et l’espace. Leur conception pratique permet à chacun de les utiliser de trois façons : soit les lire en suivant, comme un livre traditionnel, pour découvrir les divers aspects de la civilisation présentée, soit recourir directement à l’une des rubriques qui composent chaque chapitre grâce à une table des matières très détaillée, soit encore se servir directement de l’index très fourni afin de trouver rapidement une information précise. Les cartes, tableaux, schémas, permettent, en outre, d’aller à l’essentiel. Et une bibliographie choisie et récente offre à qui le souhaite d’amorcer une recherche plus approfondie. – 4e de couverture –

0

« À propos du manuel « Chine-Corée-Japon » » , Alain Delissen

Mémoires Europe-Asie, Vingtième siècle N° 94, Avril-Juin

Par Henry Rousso , Rana Mitter , Ding Dong , Alain Delissen, Collectif

Sciences Po (Les Presses de), 2007
EAN : 9782724630688

Mise en parallèle de la gestion longue du passé nazi avec les polémiques renouvelées sur la « guerre de Quinze Ans » (1931-1945) en Chine, en Corée ou au Japon, analyse des interprétations de l’héritage communiste, ou d’antagonismes localisés tels en Irlande du Nord : le dossier présenté ici offre un regard comparé de la mémoire de conflits, internes comme externes, en Europe et en Asie.