Sciences sociales de l’Asie et aires culturelles : entre voyage des savoirs et méthodes de voisinage

Conférence donnée par Valérie Gelézeau lors de l’UNIFA (Université francophone d’Asie de l’Est), 29-31 août 2014

Dans le cadre de l’UNIFA 2014, dont le thème était « Voyages, voisinages », V. Gelézeau a donné une conférence intitulée « Sciences sociales de l’Asie et aires culturelles : entre voyage des savoirs et méthodes de voisinage ».

Quelle peut-être la place du voyage dans la construction des savoirs en sciences sociales ? Comment des sciences sociales éloignées géographiquement voisinent-elles et qu’apportent aux savoirs généraux ces rapports de voisinage ? Cette conférence a discuté ces questions dans la double perspective de la géographie culturelle et des études asiatiques, montrant comment on peut passer d’une recherche « sur » une aire culturelle à une recherche « par » les aires culturelles, et comment les notions de voyage et de voisinage permettent de réfléchir à ces processus. En effet, le terrain géographique articule le voyage et le voisinage, dans la construction-même du savoir géographique. Le voyage donne accès au terrain (à la fois comme lieu de travail, comme réseau, et comme espace d’enquête ethnographique) ; la pratique du terrain quant à elle initie et développe l’entrée « en connivence » qui n’est ni plus ni moins qu’une forme particulière de voisinage. Ainsi, dans un mouvement qui suppose aussi un travail perpétuel de traduction(s), les méthodes peuvent voisiner, tandis que voyagent les savoirs – ce qui constitue un garde-fou particulièrement efficace contre l’ethnocentrisme et développe la distance critique essentielle à toute recherche en sciences sociales.

4ème Conférence de l’UNIFA (Université francophone d’Asie de l’Est) du 29 au 31 août à Taipei, Academia Sinica

Depuis 2011 en fin d’été, l’UNIFA rassemble universitaires francophones d’Asie du Nord-Est, universitaires français spécialistes de ces pays, mais aussi intellectuels français et asiatiques, artistes et membres de la société civile. Lancé à l’initiative des Instituts français à Séoul, Pékin et Tokyo, le projet, enté sur la circulation des idées en langue française, s’appuie également sur une nouvelle revue, Croisements, publié par l’Atelier des cahiers, maison d’édition française à Séoul. Après « Universalisme et multiculturalisme » (2011), « Villes réelles, villes rêvées » (2012), « Les relations Asie-Afrique » (2013), le thème de cette année était « Voyages, voisinages ». Organisée avec le bureau français de Taipei et l’antenne du CEFC (Centre d’Etudes Français sur la Chine Contemporaine) basée à Taipei, l’UNIFA 2014 a nourri des débats autour d’une quinzaine de communications et de conférences prononcées par des universitaires et des personnalités de la société civile asiatique francophone venus du Japon, de Chine continentale, de Corée du Sud, de Taiwan, de Hong-Kong et de Macao (voir le programme complet ). Sur les trois jours, les débats ont été suivis par une centaine de personnes, grâce à la traduction simultanée chinois-français. Les communications présentées, ainsi que d’autres sur le thème choisi sont regroupées dans le numéro 4 de Croisements (voir sur le site de l’Atelier des cahiers ).

Valérie Gelézeau      

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse